PRV et cohésion sociale

40 relais sociaux au service de la communication préventive

30 filles et 10 garçons ont participé  à l’Atelier de formation sur le rôle des relais sociaux dans la prévention contre l’extrémisme violent et la cohésion sociale tenu les 6,7,8 février 2021 dans les locaux du RJMCEV.  Ce groupe vient s’ajouter à celui de  30 autres journalistes amateurs  et blogueurs qui ont bénéficié de deux sessions portant sur la communication et le rôle du journalisme social dans la prévention et la cohésion sociale.

 Les bénéficiaires de ce projet financé par CORIM au profit du réseau  des journalistes mauritaniens contre l’EV,  sont issus des communes de Toujounine, Arafat, Riyad et Elmina qui,  durant 03 jours ont suivi des modules de formation sur la prévention contre le phénomène de la radicalisation  et l’influence des courants idéologiques extrémistes. Il s’agissait non seulement  de faire comprendre les causes de ce phénomène qui prend de l’ampleur dans le monde et qui gagne de manière forte les pays du sahel dont la Mauritanie  pays frontalier au Mali qui fait face aux fronts  de mouvements et groupes  islamistes  de tous bords.  Aussi il  fallait   démêler les ramifications. C’est dans ce cadre que  l’expert chargé de la formation a remonté les causes du développement de ce phénomène qui sévit actuellement dans beaucoup de pays du continent africains et qui se  propage  de manière inquiétante et soutenue. Pour cerner clairement cette problématique le formateur a procédé à une définition des concepts comme la radicalisation, l’extrémisme, le terrorisme, le Djihadisme etc Il a aussi situé les différents courants qui agissent au nom d’une cause religieuse justifiant  les actions de violence qu’ils mènent. Dans ce sillage les facteurs incitatifs et attractifs ont été clairement  expliqués aux participants  afin de mieux appréhender les raisons qui poussent les jeunes à basculer dans l’extrémisme ou la radicalisation.  En effet certaines situations comme la pauvreté, le chômage, l’ignorance peuvent amener les jeunes sans espoir à adhérer à l’idéologie djihadiste par l’influence de l’argent,  de la promesse d’être leader d’un groupe islamiste … L’accent a été mis sur le discours et les arguments utilisés par les groupes extrémistes qui utilisent tous les canaux de la communication pour diffuser les informations notamment à travers les réseaux sociaux. Un rappel de plusieurs événements qui se sont déroulés dans le monde a permis de mettre en exergue la stratégie des groupes extrémistes et surtout d’illustrer le rôle des cellules de communication dans la propagation de l’idéologie  extrémiste. Ce qui appelle de la part des relais sociaux, des journalistes, blogueurs, des lanceurs d’alerte à disposer d’outils de prévention pour décrypter le message à caractère haineux, intolérants incitant à la violence afin d’y opposer des arguments plus rationnels et positifs. Au cours de ces trois jours les relais ont pu poser des questions de fonds sur le sujet exposé par le formateur. Dans une ambiance interactive, les échanges ont été d’un grand niveau pour cerner cette problématique. Des outils de prévention ont été présentés aux 40 relais qui vont s’en approprier pour s’engager dans une action de prévention dans leurs communes respectives. Des supports de communication leur seront distribués pour les aider à jouer le rôle d’agent de prévention et de communication. A la fin de la formation les relais ont recommandé l’organisation d’autres sessions de formation pour approfondir leurs expériences et d’autre part,  ils ont plaidé pour un suivi en vue d’aider à pérenniser ces actions sur la base des objectifs et des résultats obtenus. L’équipe du RJMCEV a félicité les relais pur l’attention particulière portée à cette formation  tout en les exhortant à pousser la réflexion sur cette formation tout en s’engager à jouer le rôle qui leur revient dans la promotion de la cohésion sociale par la déconstruction du message extrémiste dans les réseaux sociaux , les médias alternatifs et à travers  les relations interpersonnelles.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *